Le revenu d'intégration augmente le 1er septembre

Dès le 1er septembre 2017, les montants du revenu d'intégration seront majorés de 0,9%, comme prévu dans l'affectation de l'enveloppe bien-être. Il s'agit de l'exécution de l'accord interprofessionnel.

Pour les cohabitants, il s'agit d'une augmentation de cinq euros supplémentaires par mois (au total 583,47 euros), pour les isolés d'une augmentation de presque huit euros (au total 875,21 euros). Les bénéficiaires d'un revenu d'intégration avec charge de famille percevront le nouveau montant de 1.166,94 euros par mois.
Il s'agit de la quatrième augmentation en deux ans. D'abord via l'enveloppe bien-être, puis à la suite du dépassement de l'indice-pivot pour compenser le coût de la vie et dans le cadre de la correction sociale du tax shift.

Les montants de base suivants sont inscrits dans l'AR 'visant l'augmentation des montants du revenu d'intégration' :

5.202,20 euros,

7.803,31 euros, et

10.404,42 euros.

Les trois catégories sont définies dans la loi concernant le droit à l'intégration sociale :

Catégorie 1 : les personnes cohabitant avec une ou plusieurs personnes. Il faut entendre par cohabitation le fait que des personnes vivent sous le même toit et règlent principalement en commun leurs questions ménagères.

Catégorie 2 : les personnes isolées ainsi que les sans-abri qui bénéficient d?un projet individualisé d?intégration sociale.

Catégorie 3 : les personnes vivant avec une famille dont elles ont la charge.

La mission du CPAS est d'offrir à tout le monde la possibilité de vivre conformément à la dignité humaine. Cette mission comprend notamment le droit à l'intégration sociale qui peut prendre la forme d'un emploi ou d'un revenu d'intégration.

Il va de soi que le revenu d'intégration est soumis à différentes conditions. Ainsi, l'octroi et le maintien du revenu d'intégration peuvent être assortis d'un projet individualisé d'intégration sociale. Les ressources et la disposition à travailler sont également prises en considération.
En principe, les personnes âgées de moins de 25 ans ne peuvent pas recevoir de revenu d'intégration, mais il y a toute une série d'exceptions. Il existe bien un droit à l'intégration sociale.

Source: Arrêté royal du 30 juin 2017 modifiant l'arrêté royal du 3 septembre 2004 visant l'augmentation des montants du revenu d'intégration, MB 19 juillet 2017.