Congés thématiques : les allocations des isolés augmentent

Les travailleurs isolés, ayant un ou plusieurs enfants à charge, qui réduisent ou interrompent leur carrière dans le cadre d?un congé thématique voient leurs allocations augmenter à dater du 1er juin 2017. Il s?agit des allocations pour congé parental, pour assistance médicale et pour soins palliatifs. Cette majoration s?applique à toute demande de congé thématique communiquée à l?employeur après le 31 mai 2017.

A quelles conditions ?

Seul le travailleur du secteur privé est visé par cette mesure. Il doit répondre, de façon cumulative, à un certain nombre de conditions, à savoir :

si l?interruption est complète : cohabiter exclusivement avec un ou plusieurs enfants dont il a la charge ;cohabiter avec l?enfant et être, soit parent au premier degré de l?enfant, soit chargé de son éducation quotidienne ;au début du mois auquel se rapporte l?allocation d?interruption, l?enfant dont le travailleur a la charge doit être âgé de :moins de 18 ans s?il s?agit d?un congé pour assistance médicale ou pour soins palliatifs ;moins de 12 ans s?il s?agit d?un congé parental ;moins de 21 ans si l?enfant est handicapé ;

s?il s?agit d?une réduction des prestations de travail :les mêmes conditions précitées pour l?interruption complète ;avoir moins de 50 ans au début du mois auquel se rapporte l?allocation.

Concrètement, la majoration est de :

38% pour les travailleurs isolés qui interrompent totalement leurs prestations ;

38% également pour les travailleurs isolés qui réduisent leurs prestations à mi-temps et ont moins de 50 ans ;

21% s?ils réduisent leurs prestations d?1/5 et ont moins de 50 ans.

L'ONEM publie ces nouveaux montants sur son site.

En cas d'interruption complète au départ d'un emploi à temps partiel, l'allocation est calculée proportionnellement au régime de travail.

A partir du 1er juin 2017

La majoration d'allocations s'appliquent dès le 1er juin 2017 aux demandes d'interruption ou de réduction des prestations, y compris aux demandes de prolongation, communiquées à l'employeur après le 31 mai 2017.

Source: Arrêté royal du 14 juin 2017 modifiant l'arrêté royal du 12 décembre 2001 pris en exécution du chapitre IV de la loi du 10 août 2001 relative à la conciliation entre l'emploi et la qualité de vie concernant le système du crédit-temps, la diminution de carrière et la réduction des prestations de travail à mi-temps, en exécution de l'accord interprofessionnel 2017-2018, M.B., 30 juin 2016

Voir également

Arrêté royal du 23 mai 2017 modifiant divers arrêtés royaux, concernant l'adaptation de certains montants d'allocations d'interruption, M.B., 1er juin 2017

Arrêté royal du 12 décembre 2001 pris en exécution du chapitre IV de la loi du 10 août 2001 relative à la conciliation entre l'emploi et la qualité de vie concernant le système du crédit-temps, la diminution de carrière et la réduction des prestations de travail à mi-temps, M.B., 18 décembre 2001